Tous les articles par jamkrobotique

Trophées de la Robotique 2014 – Coupe Eurobot Junior

photo

, c’est le nouveau thème de la Coupe Eurobot Junior!

Et c’est reparti pour de nouvelles aventures avec 2 robots cette année : Un robot lanceur, porteur de feu, cueilleur et un robot autonome décorateur de fresques.

 

photo2

 

Images et logo : Planète Sciences
Publicités

Arduino Due

Nous avons acheté un Arduino Due pour travailler en 32 bits et avec un nombre de ports plus étendu. Il nécessite d’installer la version 1.5.2 de l’IDE et il est conseillé d’utiliser le port de programmation plutôt que le port USB natif.

Dans la liste des librairies que l’on peut importer se trouve celle du scheduler (#include <Scheduler.h>) dont les instruction d’utilisation sont données sur la page http://arduino.cc/en/Reference/Scheduler. Il s’agit d’une simulation de mult-tâche dans la mesure où 2 instructions permettent de lancer une nouvelle boucle parallèle à la boucle principale (StartLoop()) et l’instruction yield() qui permet de redonner la main aux autres process. Ces fonctions permettent de tirer parti des ressources de l’Arduino pendant les instructions delay().

Il est précisé que cette library est expérimentale.

Pourquoi Arduino?

Nous avons choisi une base technique Arduino pour initier les membres du groupe aux microcontrolleurs et avoir une plate-forme évolutive au gré des Trophées et des projets personnels :

  • Arthur réfléchit à la construction d’un robot hexapode
  • Marine veut construire un robot explorateur

Qui nécessiteront une bonne capacité de calcul et des extensions (wifi, camera, sensors… voir sur le site Arduino).

Arduino est Open Source, c’est à dire que ses spécifications sont accessibles librement et que son développement est soutenu par une communauté (en l’occurence, une équipe de chercheurs italiens).

Son environnement de développement est gratuit. Il est livré avec des bibliothèques de codes (libraries) qui permettent de gérer des servomoteurs ou d’interagir avec un ordinateur.

Le langage Processing , Open Source lui aussi, permet de faire des programmes de commande et des écrans de contrôles très pratiques pour la mise au point ou le pilotage à distance d’un robot.

Enfin, les platines d’expérimentation et les kits disponibles en plusieurs tailles permettent de faire des expériences programmation passionnantes.

Par exemple, on peut expérimenter la variation de puissance (PWM) avec des LEDs comme dans les cahiers d’expérience décrits sur le site des « Spooky Projects ».

Pour les plus jeunes ou lorsque l’apprentissage de la programmation est moins abordable, il existe une version du logiciel Scratch qui permet de piloter un Arduino (Scratch for Arduino ou S4A).

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos fiches techniques :

Bonne expérimentation!

Pour les Trophées 2014

Pour les Trophées de l’an prochain :

– continuer avec l’arduino en essayant d’automatiser le maximum de mini-séquences (merci à Gilles-le-régisseur pour sa suggestion)

– faire plus de montages électroniques (eh oui, on vient de l’informatique, n’en profitez pas…) pour acquérir les fondamentaux (régulation de tension et de courant, commande de puissance, utilisation de l’oscilloscope, suivi de ligne…)

– pratiquer le tinkering en regardant ce qu’on peut récupérer d’une manette de WII (contrôles et accéléromètres, merci encore à Gilles)

– prendre du matos costaud et ne pas lésiner sur la taille ni le prix : l’interrupteur de l’aspirateur qui a cramé sur la télécommande nous a empeché de gérer les cerises

– abandonner les servos à rotation continue pour le déplacement et passer à de bons moteurs-réducteurs puissants et  costauds + une carte de commande dédiée. On a vu que la motricité était importante dans un timing réduit comme celui des Trophées et le robot devient rapidement lourd quand on monte plusieurs actionneurs

– améliorer la pratique du pilotage en s’entrainant au moins une semaine avant sur un plateau (tous les membres de JAMK sont pilotes!), ce qui suppose a) d’avoir fini le robot une semaine avant mais on y était presque, b) d’avoir un plateau mais la solidarité et les échanges entre clubs vont nous aider

– faire 2 circuits d’alim distincts (on en a gardé qu’un faute de place pour la 2ème batterie mais il faut que l’on gère les pollutions du circuit de commande par les moteurs et servos

– continuer comme cette année à profiter de ce grand moment de convivialité, d’échanges et de rencontres pour fêter la science en général et la robotique en particulier! Merci encore à Planète Sciences!